Un message de James : partager c'est s'en foutre

15 juillet 2021

J'apprécie tout le monde qui achète mes bandes dessinées. Certains d'entre vous, cependant, les partagent et les échangent en ligne.

Vous pouvez penser que ce n'est pas grave donner une de mes BD à quelqu'un d'autre, en échange d'une autre BD, de moi ou d'un autre artiste ou autre. Et encore c'est une grosse affaire. L'autre personne pourrait diffuser davantage mes bandes dessinées, peut-être en les publiant quelque part sur le Web, en public. Et c'est ainsi que mes bandes dessinées deviennent de plus en plus disponibles. Une seule bande dessinée partagée se retrouvera sur des sites populaires, où elle sera téléchargée littéralement des milliers de fois. C'est juste le résultat d'une personne partageant une bande dessinée. Je n'exagère pas.

je n'ai pas besoin de te dire Je ne suis pas Marvel ou DC Comics. Je suis une entreprise d'un seul homme. J'ai acheté une maison avec ma petite amie et j'ai contracté un emprunt auprès de la banque, comptant sur un revenu régulier de ma boutique en ligne. Je ne crois pas que vous vouliez participer à sa destruction. Et malheureusement, c'est ce que vous faites lorsque vous partagez mes bandes dessinées avec qui que ce soit. Partager ne se soucie pas. Pour un artiste indépendant comme moi, c'est destructeur.

Quand je vois des gens partager mes bandes dessinées en ligne, je suis assez démotivé par l'attitude indifférente et le manque de respect. C'est une entreprise solitaire comme c'est le cas. Si je dois faire face à ce genre de manque de respect, cela ne rend pas les choses plus faciles ou plus amusantes. Il en va de même pour moi devant passer beaucoup de temps à contacter des sites, à écrire à des clients piratés, à rédiger et envoyer des avis de retrait, à consulter d'autres personnes et agences, etc.

Je préférerais continuer à créer des bandes dessinées pour vous pendant longtemps. Si mon entreprise est détruite, ou si je suis dégoûté par ce travail pour d'autres raisons, alors je devrai retourner à mon précédent emploi rémunéré à temps plein, et il n'y aura pas beaucoup de bandes dessinées à sortir.

Je comprends que tout le monde ne puisse pas permettre les bandes dessinées et certaines personnes sont dans des pays riches et d'autres dans des pays pauvres. Je ne peux pas faire grand-chose à part donner remises, comme tout offrir à moitié prix le Black Friday.

Toi et moi partageons quelque chose : nous avons le même penchant. Nous sommes une niche, une petite minorité. J'essaie de pourvoir à ce créneau. J'essaie de donner vie à vos fantasmes. Permettez-moi de faire cela comme mon travail. Ne partagez pas mes bandes dessinées, avec personne. C'est très dommageable pour moi, ma famille, ma créativité et pour les futurs comics, quand vous le faites.

Merci d'avoir lu et compris.

James.



Laissez un commentaire

Les commentaires seront approuvés avant de s'afficher.